COMMUNIQUE

logo CNFM HD
Le Conseil National des Femmes de Madagascar (CNFM) se réjouit de l’élection de Mireille RABENORO à la tête de la Commission Nationale Indépendante des Droits de l’Homme (CNIDH).
Ce choix n’est certainement pas fortuit. Il couronne le parcours d’une personnalité intègre, engagée et sans compromis.
Universitaire, personne d’expérience et d’une maturité reconnue, Mireille RABENORO est une militante notoire dans ses engagements pour la défense des droits des femmes. Son action, à chaque fois pertinente et déterminée, s’est toujours faite avec mesure et dans le respect d’autrui.
Aujourd’hui elle se voit confier la lourde responsabilité de conduire la mission bien plus large de la CNIDH. En effet, consacré par la loi 2014-007 du 22 juillet 2014, cet organisme a pour attribution première de « promouvoir et protéger tous les Droits de l’Homme sans exception » (article 2-1). Lire la suite

par cnfmadagascar Posté dans accueil

La Société civile encourage les organes de lutte contre la corruption et de contrôle dans leur mission malgré un contexte menaçant

Face aux affaires récentes qui ont entraîné des mises en garde, menaces et intimidations en tout genre incluant des appels à démission exprimés par des élus et personnalités diverses sur des responsables d’organes de régulation, de contrôle, et de lutte contre la corruption, dont dernièrement le Directeur Général du BIANCO et le Directeur Général du SAMIFIN (en septembre dernier) , dans deux affaires impliquant des familles proches de Parlementaires ,

Nous, organisations de la société civile malagasy signataires du présent communiqué, ayant pour mandat de représenter les intérêts des citoyens,
Lire la suite

par cnfmadagascar Posté dans accueil

10ème Conférence des OING et des OSC de la Francophonie « De nouveaux défis qui appellent de nouvelles dynamiques »

a-mettre-sur-site-1
Le Conseil National des Femmes de Madagascar (CNFM) a participé pleinement à la 10ème Conférence des OING et des OSC de la Francophonie qui s’est tenue le 2 au 4 novembre 2016, à l’Hôtel Colbert, Tananarive Madagascar.

Cette 10ème Conférence est organisée en partenariat avec le Groupe de travail sur les relations entre l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) et la société civile.

Les objectifs principaux de la Conférence étaient :
– D’offrir un espace de rencontre, d’échange et de partage des points de vue de la société civile sur le thème du XVIème Sommet de la Francophonie ;
– De produire une Déclaration de la société civile francophone à l’intention des chefs d’Etat et de gouvernement de la Francophonie;
– De dynamiser et d’approfondir les liens entre les diverses composantes de la société civile francophone ;
– De présenter les orientations issues des réflexions menées dans le cadre du groupe de travail sur les relations entre les institutions de la Francophonie et les OING, ONG et autres OSC.

Quatre thématiques ont été débattues durant la conférence :
1. Le rôle et la place de la société civile francophone dans la prévention de la radicalisation violente et en particulier les femmes et les jeunes ;
2. Economie solidaire et responsable ;
3. La société civile francophone face au défi de la crise migratoire ;
4. La participation citoyenne dans l’espace Francophone : de l’émergence de nouveaux acteurs de la société civile.
downloadfile-9

20161102_103605

20161104_094944

20161104_103422

downloadfile-7

By R. Holy

par cnfmadagascar Posté dans accueil

APPEL A LIBERER LES RESPONSABLES DE L’ASSOCIATION VONA qui regroupe les représentants des communautés locales opposées au projet d’exploitation minière à Soamahamanina – Madagascar

Le 22 septembre à Soamahamanina, les forces de l’ordre ont dispersé avec du gaz lacrymogène une manifestation de la population locale contre un projet minier. Par la suite, deux responsables de l’association VONA qui rassemble les représentants des villages impactés ont été arrêtés. Nous réclamons la libération immédiate de Pierre Robson et de Tsihoarana Andrianony.
Soamahamanina est une commune de 14 000 habitants, située dans le district de Miarinarivo, région Itasy, à 70 km de la capitale malgache, Antananarivo.
L’obtention de permis d’exploitation d’or, zinc, fer, plomb et berillium par la société Jiuxing Mines SARL pour 40 ans à Soamahamanina et dans la commune limitrophe d’Arivonimamo II et d’une autorisation exclusive de réservation de périmètre (AERP) à Morafeno a provoqué des manifestations des habitants le long de la Route Nationale 1 depuis le début de l’année 2016. Lire la suite

par cnfmadagascar Posté dans accueil

Entente humanitaire entre SSF avec le Conseil National des Femmes de Madagascar (CNFM)

logo CNFM HD

SSF est fier et plus qu’heureux de vous annoncer l’officialisation d’un partenariat avec le Conseil National des Femmes de Madagascar.

Fruit d’un partage et d’une analyse des besoins au cours des dernières semaines, nous avons fait le choix de retenir le CNFM comme premier organisme que nous désirons soutenir dans notre lutte commune pour accompagner les femmes et les adolescentes victimes de violence.

Nous aurons la chance d’offrir à cet organisme engagé un soutien humanitaire à long terme. Dans le cadre de cette collaboration sans frontières, nous voulons travailler à promouvoir «un pays et un monde sans discrimination», telle que le CNFM nous a présenté, si généreusement, sa vision humaniste.

Notre objectif principal s’avère d’accompagner les intervenantes afin qu’elles puissent offrir des services adaptés pour lutter contre la violence sexuelle qui existe auprès des femmes à Madagascar. Notre spécialisation allant à offrir des programmes de formation, nous pourrons ainsi nous adapter pour répondre aux besoins identifiés. Ce partenariat, propre à la région océanienne, nous permettra donc d’offrir notre expertise afin de répondre aux besoins émergents en matières de soutien et d’intervention auprès de cette population.

Lire la suite

par cnfmadagascar Posté dans accueil

La violence faite aux femmes, un fléau à combattre

13729020_628525213979338_1712375984451338113_n
Le 13 mai 2016 dernier, le Conseil National des Femmes de Madagascar (CNFM) a été informé d‘actes de tortures et sévices perpétrés publiquement à l’endroit d’une femme de la localité de Morafeno, District de Sambava (région SAVA). Après recoupements, le CNFM a pu vérifier que 18 hommes au total, dont 14 membres de l’Andrimasopokonolona (comité de vigilance villageoise) et quatre éléments des forces de l’ordre, ont violemment agressé Mme Modette Iambiziry, une femme très engagée dans le développement de sa localité. Lire la suite

par cnfmadagascar Posté dans accueil

« Insécurité publique et disfonctionnements de nos institutions »

samedi 11 juin | Mireille Rabenoro
L’insécurité qui sévit partout à Madagascar, c’est un thème récurrent dans les discours des politiciens comme dans les conversations ordinaires du grand public. L’insécurité publique prend des formes de plus en plus variées, qui vont de la mort violente d’écoliers fauchés par un taxibe aux kidnappings de riches karana, en passant par les attaques à mains armées de villages entiers en milieu rural et de demeures de particuliers en milieu urbain. La pauvreté souvent invoquée n’explique pas tout, ou même n’excuse rien ; par contre, l’impunité dont sont assurés les malfaiteurs les plus riches peut expliquer beaucoup.

Un serial killer du côté de Mahazoarivo ? Lire la suite

par cnfmadagascar Posté dans accueil