Egalité du genre : Madagascar est encore loin

Mardi, 19 Mars 2013 11:15

Écrit par Courrier

Lc_egalitegenre19e Baromètre 2012, la quatrième publication annuelle destinée à suivre les progrès du pays par rapport aux dispositions et objectifs du Protocole de la SADC sur le Genre et Développement, a été présenté officiellement hier à Antaninarenina, et il y a été constaté que Madagascar a encore un long chemin à faire avant d’atteindre les objectifs fixés à l’échéance de 2015 par ce Protocole.

En effet, des études ont été effectuées dans 6 domaines, notamment la Gouvernance, l’éducation, l’economie, la santé Sexuelle et Reproductive, le VIH/SIDA ainsi que les Médias. En matière de gouvernance, le faible taux de représentativité des femmes dans les secteurs public et privé est notable car il n’est que de 33% si l’objectif à atteindre est à 50% d’ici l’année 2015. Pourtant une nette amélioration a été enregistrée durant ce régime transitoire notamment au niveau du gouvernement où les femmes sont représentées à 27% contre 16% en 2011. Dans le domaine de la santé, le pays s’est doté de cadre légal, de politique et de plans d’action sensibles aux besoins spécifiques des femmes. Toutefois, les problèmes d’accessibilité financière et géographique persistent.

Mortalité maternelle alarmante

Ainsi, selon Noro Ravaozanany, présidente du conseil national des femmes de Madagascar, le taux de mortalité maternelle est vraiment alarmant puisque selon les statistiques 10 femmes par jour meurent d’une complication en couche dans notre pays. En matière d’éducation, Madagascar a presque atteint la parité aux niveaux primaire et secondaire. Le principal défi réside en la rétention scolaire, particulièrement celle des filles, et dans la réussite scolaire des enfants des deux sexes. Au niveau universitaire, des écarts apparaissent au détriment des filles (46 % d’étudiantes contre 54% d’étudiants). Ils s’accentuent dans les centres de formation professionnelle où 60% sont de sexe masculin. Dans le domaine économique, la participation des femmes dans l’élaboration des politiques économiques reste encore très limitée puisque sur 20 personnes occupant des postes clés dans notre pays, seulement 2 d’entre eux sont des femmes. Par rapport à la violence basée sur le genre, le pays ne dispose pas de plan national spécifique, y compris contre le harcèlement sexuel. Cependant, Madagascar a voté diverses lois pour assurer et renforcer la défense des femmes contre différentes formes de violence (prévention et traitement).

Dimisoa

Source: http://www.newsmada.com/index.php/societe/11659-egalite-du-genre-madagascar-est-encore-loin#.UcBekdhu06w

Publicités
par cnfmadagascar Posté dans accueil

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s