Eisa et Conseil national des femmes: Pour l’augmentation du nombre de candidates

Lundi, 03 Juin 2013 08:06

En vue de promouvoir la candidature des femmes aux futures élections, le conseil national des femmes de Madagascar (Cnfm)  en partenariat avec l’Institut Electoral pour une démocratie durable en Afrique (Eisa),

organisent une rencontre entre les partis politiques et les femmes potentiellement candidates aux différentes élections législatives dans la Grande Ile à l’Hôtel du Louvre Antaninarenina ces jeudi et vendredi derniers.

En fait, à la veille des élections, le but de cette rencontre est de contribuer à l’augmentation du taux de femmes candidates aux élections législatives. A cet effet, plusieurs candidats et candidates à la présidentielle  ont participé à l’atelier, dont le but est de promouvoir le genre au sein de leurs partis politiques. La plupart d’entre eux dispose déjà des membres féminins, et pour que ça soit vraiment visible, certains proposent de mettre en place une femme à la place du premier ministre et stipule un taux de participation de 50% dans les postes de prise de décision.

Sinon à cette occasion, de nombreuses femmes potentielles aux élections législatives étaient présentes à l’atelier, dont la plupart sont indépendantes. Ainsi, l’atelier est une opportunité pour l’initiateur du programme de les sensibiliser à adhérer à des partis politiques. Non seulement le but c’est d’augmenter la présence féminine au sein du parti, mais surtout pour que les candidates bénéficient de financement mais également d’ encadrement. De plus, elles auront une couverture élargie et se situent dans une structure officielle. Ce qui signifie, qu’il y a plus de chance qu’elles soient élues. Bref, l’atelier favorise la représentation accrue des femmes au Parlement, en mettant en valeur le rôle des partis politiques et les enjeux de l’appartenance à une organisation politique.

Plusieurs points sont éclaircis pendant les deux jours d’atelier, hier, le sujet était centré sur les échanges entre les partis politiques et les femmes potentiellement candidates. Et ce jour est consacré aux modalités pratiques pour se porter candidates aux législatives, au réseautage partis politique et mouvement des femmes ainsi qu’aux partages d’expériences concrètes d’élues députés.

Faut-il rappeler que ce programme entre dans le cadre de promotion du genre de l’Eisa dans la Grande Ile ? La semaine dernière, des rencontres ont été effectuées au niveau de l’université publique du pays. En fait, des formations de formateurs, autrement dit, des relèves sont organisées au sein des 6 universités publiques à Antsirabe.

R.V.

source: http://www.lagazette-dgi.com/index.php?option=com_content&task=view&id=31806&Itemid=55

Publicités
par cnfmadagascar Posté dans accueil

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s