« Citoyens et citoyennes prennent en main l’avenir de Madagascar »

« Olompirenena mandray an-tànana ny hoavin’i Madagasikara »

17 DÉCEMBRE 2013, HOTEL CARLTON ANOSY

Une rencontre avec les candidat(e)s

Le Conseil National des Femmes de Madagascar (CNFM), en partenariat avec l’Institut Electoral pour une Démocratie Durable en Afrique (EISA), organise ce 17 décembre 2013 la rencontre  « Citoyens et citoyennes prennent en main l’avenir de Madagascar ». Il s’agit d’une rencontre avec les représentants des candidats au deuxième tour des élections présidentielles ainsi qu’avec les candidates aux élections législatives au Carlton Anosy. Elle est réalisée afin de faire le plaidoyer auprès des deux candidats finalistes aux élections présidentielles pour l’adoption de politiques publiques sensibles au genre. A cet effet, une charte pour l’égalité des citoyens et citoyennes malgaches leur a été soumise, par rapport à laquelle ils vont se positionner.

Lors de cet évènement, la lecture de la Charte signée par les Candidats à l’élection présidentielle, la présentation des enjeux et des défis de l’égalité des citoyens et des citoyennes malgaches par le CNFM, ainsi que l’émission de message sur le genre par les deux candidats respectifs à la présidentielle sont au programme.  En outre, les femmes candidates aux législatives procèderont à la déclaration de l’éthique commune qu’elles se sont convenues d’adopter à l’issue de l’atelier de renforcement de capacités dont elles ont bénéficié récemment. Cette éthique commune fait suite au marketing corporatiste qui a été entamé en leur faveur. Des projections de chanson ainsi que des chansons en live apporteront une touche artistique à la soirée.

Les objectifs

L’objectif global de cette Rencontre « Citoyens et citoyennes prennent en main l’avenir de Madagascar » est de contribuer à la réduction des disparités de genre dans les domaines social, économique et politique pour le développement de Madagascar.  De façon plus spécifique, la Rencontre vise à : (i) Rendre public l’engagement des candidats à la Présidentielle pour l’instauration d’une véritable égalité entre citoyens et citoyennes, exprimant la nature de la démocratie et de la justice sociale dans le pays ; (ii) Amener l’électorat à se tourner vers les femmes candidates qui ont un discours citoyen respectueux des principes et valeurs démocratiques et engagées dans la défense de l’égalité entre femmes et hommes

La déclaration de Pékin, 1995, à laquelle Madagascar a adhéré souligne d’ailleurs le devoir de « renforcement du pouvoir d’action des femmes et leur pleine participation sur un même pied d’égalité [que les hommes] dans tous les domaines, y compris aux prises de décisions (…), sont des conditions essentielles à l’égalité, au développement et à la paix ».

Rappelons qu’à ce jour, 209 femmes se sont présentées à un rang utile dans les scrutins de liste pour les législatives. Elles sont réparties dans 87 circonscriptions électorales sur 119. Cette situation plaide en faveur d’actions affirmatives à leur égard pour infléchir les tendances. Les femmes élues à l’Assemblée Nationale n’ont jamais dépassé le seuil de 10%. La présente rencontre marque alors le soutien du CNFM et d’EISA aux actions en faveur de l’égalité de genre afin que les changements espérés, au moins pour les cinq prochaines années se réalisent à Madagascar.

Publicités
par cnfmadagascar Posté dans accueil

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s