Etre femme et se faire élire en Androy : une gageure ?

RALALARISOA Céline, maire de la commune rurale d’Ambanisarika, district d’Ambovombe Androy

« Maman Céline », 70 ans, mère et grand-mère, a un vœu : voir un jour ses arrière-petits-enfants. Une femme comme une autre, donc ? Sauf que tout au long de la Première République, elle a été l’unique femme chef de canton (à Nosy Be) de toute l’administration. Plus tard, elle a été félicitée par le Général Ramanantsoa, alors Chef du Gouvernement, pour sa bonne gestion de son Firaisampokontany.

Sa retraite, en 2003, après 40 ans dans la fonction publique, coïncide avec les élections communales. A son retour au village ancestral, six notables, les hommes ‘to teny’, l’approchent pour lui faire une proposition : depuis l’accès d’Ambanisarika au statut de commune, en 1975, les maires successifs étaient analphabètes. Les jeunes instruits sont partis chercher fortune ailleurs. Ces notables allaient s’occuper de la faire élire, si seulement Mme Céline accepte de se porter candidate à la mairie.

Les hommes tinrent parole : arrivée au village seulement cinq jours avant l’élection, Maman Céline fut élue par 87% des voix face à quatre candidats masculins.

Et la tradition ?

Céline fut aussitôt rebaptisée ‘Sijamena’, du nom de ‘Sija’, une femme de grande sagesse dont le règne, au 19ème siècle, apporta la prospérité à Ambanisarika. Une convention fut passée entre Céline et les notables masculins : au cours des cérémonies traditionnelles, elle garderait sa place parmi les femmes, jusqu’à ce que les notables l’appellent  pour siéger parmi eux en tant que représentante de l’Etat. Pendant les cérémonies officielles, par contre, elle allait occuper la place d’honneur qui lui revenait en tant que maire. Elle devait se garder d’utiliser son autorité pour porter atteinte à l’honneur des notables ; en retour, ces derniers devaient punir tout homme qui manquerait de respect à Mme la Maire parce qu’elle est femme.

Mme la Maire au travail

La maire fit alors le tour de chaque fokontany, le plus souvent à pied, alors que quatre des fokontany de son ressort se situent à 70 km du chef-lieu de la commune. A ses yeux, toute action, pour être efficace, commence par une bonne connaissance du terrain – et de ses administré-e-s.

Elle établit alors son plan de travail annuel, dans lequel elle accorde une attention particulière à la promotion économique et sociale des femmes : dans cette société dont l’ordre hiérarchique place les femmes derrière le zébu, Mme la Maire aide à la constitution d’associations de femmes, condition nécessaire pour obtenir les fonds et la formation en vue de l’élevage de dindes, ou pour mettre en place un programme d’alphabétisation des adultes.

Une leçon de gouvernance

Céline n’exige jamais sa part de dindes ni son pourcentage des fonds pour promouvoir un projet de développement. Sa récompense, c’est la confiance de ses administré-e-s, condition d’après elle d’une bonne exécution des projets. Ensuite seulement, à force d’expériences, vient la compétence.

Aujourd’hui, ‘Sijamena’ ou ‘Maman Céline’ a assis une telle réputation de sagesse, d’intégrité et de compétence que ceux qui la connaissent s’accordent à dire qu’elle devrait briguer un mandat plus large – comme sénatrice.

Remplissons les travées de l’Assemblée Nationale et du Sénat de femmes de cette trempe

Avec l’appui de notables, de leaders traditionnels réellement soucieux du développement de leur région, Maman Céline a réussi à battre aux élections les politiciens qui n’invoquent la tradition machiste de l’Androy que pour défendre leur intérêt particulier.

En cherchant bien, à Madagascar on finit toujours par trouver dans l’histoire une femme qui a fait mieux que ses homologues masculins pour le bien-être de la société. En se posant en héritières de telles femmes, les candidates aux postes électifs d’aujourd’hui peuvent les gagner, à condition, comme Maman Céline, de prouver aux yeux des électeurs et des électrices leur intégrité et leur compétence.

 

Mireille Rabenoro

Vice-Présidente

Conseil National des Femmes de Madagascar

Publicités
par cnfmadagascar Posté dans accueil

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s