Membres

Marie Zénaïde Ramampy, Présidente d’honneur
Mamazena
Nicole Lemaire, Présidente d’honneur
Nicole
Noroarisoa S. Ravaozanany, Présidente
Présidente du CNFM_Noro Ravaozanany
Ialfine Papisy, Secrétaire Générale
Ialfine
Annick Beantanana, Secrétaire Générale Adjointe
Secrétaire Générale Adjointe_Beantanana Annick
Mireille Rabenoro, Vice Présidente
Mireille
Lydia Toto Raharimalala, Vice Présidente
Lydia
Sylvia Pagès, Vice Présidente
Vice Présidente_Sylvia Pagès2
Fidéline Rafahatelo, Vice Présidente
Fidéline
Hanitra Rafolisisoa, Vice Présidente
Hanitra
Ginah F. Razakatiana, Vice Présidente
Vice Présidente_Razakatiana Ginah
Lydia Veidig, Trésorière
Veidig Lydia
Holisoa Ravololomboahangy, Trésorière Adjointe
Trésorière Adjointe_Ravololomboahangy Holisoa
Fela Razafinjato, Conseillère
Fela
Fanja Razakaboana, Conseillère
fanja
Hanta Ramakavelo, Conseillère
Hanta ramakavelo
Eléonore Johasy, Conseillère
Conseillère _Eléonore Johasy

Publicités

Un commentaire sur “Membres

  1. Félana RAKOTO…
    née le 27 juin 1989 a Antsirabé
    35220 – CHATEAUBOURG.
    FRANCE.

    A l’ atention de Madama Odette Balisama
    Procureure générale de la république.
    Làlana RANAIVO Jules (Qartier Adminstratif Anosy)
    101 Antananarivo.
    Madagasikara.

    Objet : viol avec violence sur mineure.

    Madama,

    Je me prénomme Félana RAKOTO… Je suis née le 27 juin 1989 a Antsirabé.
    J’ai pu avoir le nom de mon violeur le 27 février 2017 grâce ma famille dont je souhaite protéger l’identité ainsi que de la personne qui n’ était pas là lors du viol mais avec qui il était en présence durant le mois de novembre 2015.
    Cette personne se prénomme Monsieur Farid ABDELI selon ma copine Jacqueline « X » qui l’ a revu et s’est renseignée. Il réside a Antananarivo. La personne avec qui celui-ci est venue a Antsirabé où je réside se prénomme Monsieur Robert THOMAS qui est parti de son côté le jour de l’ agression.
    Monsieur Farid ABDELI m’a abordée au « Café de L’Alliance » alors que j’ étais en compagnie de ma copine Jacqueline « X » que je souhaite protéger tout comme ma famille.. Il était très gentil et voulait qu’on aille voir le film : « l’arme fatale » et jouer au flipper dans sa maison car il m’a dis qu’il venait très souvent a Antsirabé.
    Arrivés vers 23H30 au « Lac Tritriva », il a voulu me forcer a lécher de la poudre blanche. Je savais que c’ était de la drogue et il en a mis dans son nez. Ensuite, il m’ a tenu le cou et m’ a mis de force la poudre dans la bouche.
    Ça m’ a fais rire car ma tête tournait et on a parlé de nationalité Française pour moi et ma maman et mon petit frère.. Il ne voulait plus aller voir mon film et m’ a déchiré ma culotte et a mis tous ses doigts avec de la crème dans mon sexe. J’avais très mal et peur et j’ ai crié et pleuré car je saignais. Il m’ a dis qu’il allait me soigner alors il m’ a essuyée et a mis sa bouche sur mes parties intimes. Ensuite, il m’ a dis qu’il voulait se marier avec moi et quand je l’ ai supplié de me ramener au bar de l’Alliance, il m’ amis sa crème sur l’ anus de force et j’ ai supplié le bon dieu car
    je souffrais trop quand il m’ a sodomisée avec son sexe puis ensuite, il a pris une matraque de policier pour me l’introduire dans l’ anus et le vagin.
    Je l’ ai mordu et griffé sur son gros ventre poilu quand il m’ a forcé a le sucer et qu’il a éjaculé dans ma bouche.
    Des gens sont arrivés au parking et il a eu très peur. Il a pleuré et m’ a dis qu’il pouvait me faire travailler dans un hôtel a lui a Tananarive en tant que réceptionniste car j’ ai fais de la comptabilité sur EBP COMPTA*.
    Il m’ a déposée rue de hydrocarbures, à côté de l’hypodrome et m’ a dis qu’il reviendrai me chercher pour le travail.

    Les conséquences ont été que je me suis cachée une semaine chez ma copine pour me soigner de mes bleus, de mon anus et vagin déchirés et car je ne pouvais plus marcher. (Avec du Mercure au chrome.) Ma maman ne savais pas ou j’ étais.
    Une semaine après, j’ ai rencontré un couple a l’hôtel «Maison vue Royale » Je leur ai tout raconté et ils m’ont payé mon billet d’ avion pour la France. Je les aime de tout mon cœur et ils sont comme mes parents. Ils m’ ont fais rencontré la communauté Malgache de leur région et me financent mon BTS de comptabilité.
    D’autre part, je suis en permanence sous anti-dépresseurs suite aux agissement de ce Vaza « pourri » et suis de plus suivie en service de victimologie où depuis deux ans, je consulte une psychologue car mes cauchemars horribles, terrifiants et éprouvants pour ma santé mentale ne cesse suite a cette agression qui m’ a fais autant de mal physiquement que psychiquement.
    Quoi qu’il en soit, Madame la procureure, sachez bien que chacune de mes nuits sont hantées par ce que m’ a fais subir ce Monsieur Farid ABDELI : ( Taille : 1,69m, cheveux : peu étoffés et bouclés de couleur noir. Peau : blanche. Corpulence : assez en chaire avec un petit ventre. Accent : Français. ) Son ami ; non mis en cause : ( Taille : 1,66/67. Age : 68 ans ; Cheveux : noirs dégarnis. Port de lunettes. Peau blanche. Accent : Français.)
    Aussi, lorsqu’il a eu si peur, je sais que sa proposition de travail était franche et qu’il est propriétaire d’un hôtel a Antananarivo. Il m’ a d’ailleurs montré sa carte de visite mais je ne me souviens plus du nom de l’hôtel.(quelque chose comme Le Lotus Enchanté.)

    Aussi, Madame la procureure, cet homme m’ ayant violée étant consommateur de cocaïne et ne sachant en aucun cas si je m’ engage en une procédure a l’ encontre d’un dangereux trafiquant de par ses propos a tendance très menaçante, comprenez bien qu’il me soit nécessaire de cacher mon identité car Monsieur Farid ABDELI étant un fidèle client des prostituées d’Antsirabé mais aussi, selon mon amie Jacqueline « x » ; celui-ci a également une fonction professionnelle a Antsirabé, d’ après ce qu’elle a appris il y a de cela 6 mois.

    Également, mes parents adoptifs, n’ étant pas au courant de ma démarche, pour toute sécurité, j’ai opté pour une main courante ici.

    Dans l’ espoir que grâce a vous, cet homme ne viole plus de jeunes vierges de mon pays.

    Je vous adresse, Madame La Procureure, mes plus respectueuses salutations.

    Félana RAKOTO…

    NB : pour mon Français encore médiocre ; cette lettre m’ a été dictée en toute neutralité par ma meilleure amie que je connais depuis mon arrivée en août 2016.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s